Le régime protéiné : l'efficacité pour la perte de poids

Voilà bien longtemps que les protéines ont démontré leur intérêt en matière de surpoids. Sources d'acides aminés de très haute valeur biologique, elles permettent le maintien des masses maigres pendant un jeûne contrôlé. Evans, dès 1929, propose ainsi à ses patients des régimes protéinés d'une efficacité remarquable, mais c'est dans les années 70 que le régime protéiné tel que nous le connaissons aujourd'hui prend véritablement son essor : de nombreux scientifiques, dont le Professeur Blackburn (Harvard, U.S.A.).

Le régime protéiné est une méthode sûre et totalement médicalisée pour traiter efficacement la surcharge pondérale, qu'elle soit faible, modérée ou très importante. Inspirée des travaux du Professeur Blackburn sur le Protein Sparing Modified Fast, c'est l'outil nutritionnel idéal pour obtenir un amincissement parfaitement réussi :

  • perte de poids rapide sur la masse grasse pour une motivation renforcée
  • protection des masses musculaires et du tonus cutané grâce aux apports en protéines (pas d'effet "flasque" ni de peau flétrie)
  • confort ++, tant pour le patient (effet satiétogène et psychotonique de la cétogénèse / facilité du régime / diversité des saveurs) ... que pour le médecin (méthode 1>2>3>4)
  • ré-éducation alimentaire progressive pour un maintien durable des résultats obtenus

Une perte de poids confortable et rapide sur la masse adipeuse

A l'inverse d'un régime hypocalorique classique où l'équilibre G/P/L est recherché, le régime protéiné fonctionne sur la réduction sévère des glucides et lipides alimentaires, et sur l'apport massif de protéines de haute valeur biologique (pour la phase "amincissement" uniquement). On joue la carte du déséquilibre contrôlé pour provoquer la fonte rapide des tissus adipeux : glucides lipides protéines + + apports < 30g/jr A.G.E. maintenus 1,5g/kilo de poids idéal.

Le régime protéiné protège les masses musculaires et le tonus cutané

Les protéines consommées à raison d'1,5 grammes par kilo de poids idéal et par jour nourrissent et protègent la masse musculaire, la peau et les organes : l'apport d'acides aminés exogènes permet en effet d'éviter la transformation puis la fonte des acides aminés endogènes en glucose. Les tissus interstitiels de soutien sont également préservés et la peau conserve son élasticité : il n'y a pas de flétrissement cutané, même en cas d'amincissement prononcé.
Maintient de masse musculaire

Le régime hyperprotéiné : une mécanique sans échec

une mecanique sans echec
La consommation des protéines de haute valeur biologique Cetofine21 associée à la réduction des sucres et des graisses alimentaires induit nécessairement et sans échec la dégradation des graisses de réserve avec maintien de la masse noble et équilibre du bilan azoté.

Un confort optimum pendant votre régime protéiné

La production des corps cétoniques ainsi activée permet un confort sans égal puisque vous ne ressentez ni faim ni fatigue (au contraire, l'un de ces deux signaux indique un mauvais fonctionnement du régime qu'il faudra rechercher et solutionner). La diversité des saveurs proposées et la facilité de suivi ajoutent à faire du régime protéiné une méthode agréable et très simple à suivre.

Une alimentation séquencée et éducative vers l'équilibre

Le régime protéiné est une méthode intéressante car elle constitue une approche globale du traitement du surpoids, depuis l'amincissement à proprement parler jusqu'à la stabilisation de l'objectif pondéral en passant par l'éducation diététique.

Celui-ci, motivé en permanence par ses résultats, est en effet plus disponible et plus actif dans la mise en place de son régime de maintien. Il apprend, palier après palier, à vivre son alimentation avec plaisir et confiance : l'objectif est atteint !

alimentation sequencée autour de l'équilibre

Nota : C'est la ré-introduction douce et progressive des différents groupes alimentaires (protéines naturelles, fruits, pain puis féculents) après la Diète Protéinée (Palier 1) qui conditionne la parfaite réussite de l'ensemble du régime. Paliers 2, 3 et 4 s'enchaînent ainsi après le Palier 1, évitant un retour trop brutal à une alimentation riche en glucides qui impliquerait inévitablement un effet rebond.